Leurs absences senchainent, leurs reflexions fusent, souvent maladroites.